D’après vous, le sexe dans le couple c’est important ?

Le sexe dans le couple, une forme de complicité

Comme dans beaucoup de domaines, tout est question d’équilibre. On peut donc dire que OUI le sexe dans le couple c’est important, autant que la tendresse, les sorties, les voyages ou la glandouille aussi :-p

Bien que les hommes et les femmes ne voient pas les choses sous le même angle, il faut rester honnête.  Oui Mesdames le sexe c’est cool et oui Messieurs la tendresse n’est pas une faiblesse. Il faut bien sûr penser à l’autre plutôt qu’à soi pour que vos envies soient le plus souvent acceptées et non refusées. Messieurs vous avez envie d’elle OK mais au-delà de ce qui vous fait envie, pensez à ce qui l’éveille quand vos envies vous stimulent. Donner lui ce qu’elle aime, donner lui envie et elle y reviendra (oui c’est le fameux « petit goût de reviens-y »). Même chose pour vous Mesdames, penchez-vous sur ce qu’il aime (oui bon, j’aurai pu tourner ma phrase autrement, j’aurai pu…). Un homme, il faut le rendre fou, une femme il faut la rendre désirable.

Le sexe, c’est une affaire de complicité. Alors vous allez me dire que pour un jeune couple ou un « vieux couple », c’est différent. NON ! Car il n’y a pas de « vieux couple » (je déteste cette expression !) Il n’y a que des couples qui ont oublié pourquoi ils se sont choisis et qui se sont laissés submerger par d’autres choses que le grain de folie qui les avait jadis poussés l’un vers l’autre.

Bon, un petit vrai ou faux, parce que je vous entends déjà. Oui, je vous entends vous autres les rabat-joie avec vos excuses :

-La routine s’est installée (VRAI) c’est comme ça, difficile de s’en défaire (FAUX)

La routine c’est un état, une façon de vivre qui s’est installée, qui s’est immiscée, pas que VOUS avez installé. Donc quand on ne veut pas d’une chose, on s’en débarrasse. A partir du moment où c’est une chose dont vous ne voulez pas, c’est assez simple de s’en débarrasser, non ? De surcroît, vous dites-vous même « ouais mais la routine… », donc vous en êtes conscient, qu’est-ce qui vous empêche de changer les choses ? Faites-vous violence, sortez de votre routine, prévoyez un petit weekend, une ballade, une sortie, détendez-vous !

-On bosse tout le temps (VRAI) on rentre on est crevé (VRAI) on n’a pas le temps (FAUX)

C’est vrai qu’on mène une vie de dingue, donc le sexe parfois pour certains peut devenir une corvée (bon à ce moment-là il faut vraiment faire quelque chose !) dans ces cas-là, on peut effectivement faire l’impasse sur le câlin coquin du soir, mais sans que ça ne frustre l’autre. Il sera toujours temps de choisir un moment plus propice. Cela dit, celui des deux qui n’est pas fatigué de sa journée peut alors s’occuper de sa moitié sans rien lui demander en retour et le laisser partir dans les bras de Morphée. Ne vous inquiétez pas, en y repensant dans sa journée du lendemain, il ou elle aura sûrement envie très rapidement. Mais si, c’est évident, quand c’est bien fait et intensément, on a forcément ce petit frisson qui vous parcours les reins et la colonne quand on y repense ! (D’ailleurs, je vais arrêter de penser et me concentrer sur ce que j’écris :-p )

En ce qui concerne le fameux  » on a pas le temps » alors là….Comment vous dire…Que ce soit pour faire l’amour ou pour tout autre chose, du temps on en a toujours (plus ou moins que les autres) mais on en a ! C’est juste qu’on ne l’utilise pas de la même façon, c’est tout. Pendant que certains vont sauter sur Facebook dès qu’ils ont 5 minutes, d’autres feront l’amour. Bien évidemment, je ne dis pas que l’on doit toujours être en train de se sauter dessus.

-Oui mais les enfants ça demande du temps (VRAI) et on ne peut pas faire ce que l’on veut (FAUX)

Quand on a des enfants, ça complique en effet les choses, ce qui ne veut pas dire que vous ne pouvez plus faire ce que vous voulez. Mais peut-être que vous ne pourrez pas le faire quand vous le voulez. Maintenant à vous de faire en sorte que vos enfants sachent qu’il y a un temps pour eux et un pour vous (je ne vous dis pas d’entrer dans les détails ! ). Vous avez une chambre, ils ont la leur. Apprenez à vos enfants à frapper avant d’entrer dans votre chambre le matin ou encore en pleine nuit ! On l’appelle chambre parentale ou conjugale, ce n’est pas pour rien.

Quoiqu’il en soit, il faut arrêter de se trouver des excuses, sinon votre couple va partir en cacahuètes !

Créez-vous des cadres idylliques. Regardez, par exemple, quand vous lâchez un groupe ou simplement 2 personnes dans un cadre de rêve loin des soucis, du boulot, des enfants, il va se créer une atmosphère propice au laisser-aller, voir au sexe.

Et paf ! j’en entends un qui dit: « ah ben oui mais moi je n’ai pas les moyens de partir dans des endroits idylliques ». Alors créer vous des moments idylliques plutôt que des endroits ! Evidemment ça ne sera pas une plage de sable fin, du soleil qui vous lèche la figure, le vent qui caresse votre peau, bon bref… Mais ça peut être simplement une soirée douce et agréable qui va déclencher un bien-être ressourçant et du coup vous mener à un moment de complicité coquin ou juste platonique. Tout ne finit pas toujours par du sexe, mais peut créer une ambiance pour les jours à venir qui vous rendra joueur et joueuse et vous apportera un moment sexuel beaucoup plus intense qu’à l’accoutumé.

Les questions dans un couple

Beaucoup de reproches fusent dans les couples au sujet du sexe. Entre ceux qui ont toujours envie, ceux qui n’ont jamais envie et ceux qui ont envie seulement quand ils auront terminé de lire leurs mails, ça nous amène à beaucoup de questions et de bonnes engueulades aussi !

Si votre moitié n’a pas envie, la première chose à faire c’est de se poser la question : pourquoi ? Et non pas partir en sucette en hurlant : « tu n’as jamais envie, j’en ai marre je vais aller voir ailleurs ! »  Car pour le coup, votre partenaire pourrait choisir de faire l’amour par dépit, pour ne pas vous perdre : mauvaise pioche, ça ne dure qu’un temps et ça dégoûte.

Quand dans un couple l’un des deux n’a pas souvent envie (je ne parle pas d’un refus de temps en temps), il y a forcément une raison légitime (ou pas très légitime d’ailleurs). Peut-être que votre façon de faire l’amour n’est plus excitante ou encore vous le faites d’une manière égoïste, de façon machinale. Peut-être le faites-vous juste qu’il faut le faire, peut-être qu’une chose du quotidien occupe toutes les pensées de votre moitié, bref tout un tas de raisons qui devraient vous amener à vous poser  des questions d’abord sur vous. Écartez en premier toute possibilité que le problème vienne de vous. Parlez en ensemble. En abordant le sujet en vous positionnant comme éventuel responsable, votre moitié sera rassurée de voir que vous pouvez envisager cette possibilité et sera donc plus ouverte à l’honnêteté s’il y a vraiment un problème. N’attaquez jamais d’entrée par une mise en cause de votre partenaire. Vous pourrez ainsi, quand vous aurez écarté l’éventualité que vous soyez en cause, lui dire « si ça ne vient pas de moi, alors dis-moi ce qui te chagrine ? As-tu un problème avec moi ?  » Bref, vous pourrez, à ce moment-là, la mettre en cause sans la froisser.

Une autre raison à un manque d’envie peut être un dégoût de soi-même ou de son image, parce que l’on a grossi ou trop maigri, ou parce que l’on a vieilli, bref on a perdu confiance. Et la confiance c’est très important. Lorsqu’on la perd, le désir ne disparaît pas forcément, mais il ne se déclenche pas car stoppé par l’éternel : »non, je me trouve trop moche » « comment peut-il ou peut-elle avoir envie de moi ». Dans ce cas, inutile d’essayer de convaincre du contraire, mais plutôt trouver ensemble une solution pour reprendre confiance.

Il y a aussi, (et là je vais mettre le doigt sur un sujet sensible) l’amant ou la maîtresse. Il faudrait traiter ce problème dans un autre article. Je dirai simplement qu’une fois encore, il se peut que nous ayons notre part de responsabilité dans le fait que notre moitié soit allée voir ailleurs. N’oubliez jamais de vous remettre en question, sinon vous finirez par rencontrer toujours les mêmes problèmes avec n’importe qu’elle moitié.

Les façons de faire l’amour seraient également un autre sujet à traiter. Certains ou certaines seront tantôt romantiques, tantôt hard ou muets,bavards, parfois vulgaires. Bref… Comment gérer la tournure que prend un rapport sexuel qui vous dépasse ou vous déplaît sachant que ceux ci sont indispensables dans le couple. ? On ne peut pas toujours être « fleur bleue »

Et la programmation ? Aïe, Aïe, Aïe la programmation ! On ne programme pas le moment où on fait l’amour. Il faut que ça reste naturel, que les choses s’enchaînent jusqu’au moment propice. Et si vous avez commencé à un endroit (sauf si celui-ci est vraiment inadéquat) restez-y ! Ne cassez pas l’ambiance en pensant à votre confort avec la phrase fatale « on va dans la chambre ?  » Non, non, non, un peu d’exotisme !

Et puis il y a le cas où il n’y a rien à faire. Vous avez tout essayé, discuter, faire des petites soirées, partir en weekend, vous remettre en question bref, c’est fini le désir est parti, vous avez réagi trop tard… Vous avez cherché à savoir trop tard…Ou vous n’êtes pas sur la même longueur d’ondes.

Pour conclure, je dirai que la complicité est au sexe ce que la lumière est aux plantes, ce que l’oxygène est à nos poumons, que chaque couple est différent mais que les grandes lignes se rejoignent.

Si vous êtes avec un obsédé et que vous adorez ça, alors tant mieux. Envoyez-vous en l’air à longueur de journée et n’importe où.

Si vous êtes tous les deux romantiques, alors vive les petits restos, les week-ends en amoureux avec hôtel à jacuzzi pour vos coquineries !

Si tous deux n’êtes pas très branchés sexe mais aimez les petits bisous, super ! Une couette, une télé, des nounours en chocolat et un scrabble feront l’affaire !

Et si vous êtes tous les deux des opposés, essayez donc de vous faire découvrir l’un et l’autre de nouveaux horizons en matière de sexe. Soyez équitables.

Dans tous les cas, soyez complices faites des tas de choses sympas ensemble qui peuvent vous rapprocher, vous faire vivre des moments agréables et intenses, le désir viendra tout seul. Gardez à l’esprit qu’un homme sera plus visuel et qu’une femme sera plus émotionnelle. Je parle d’une manière générale bien sûr. Je ne parle pas des exceptions qui confirme la règle. Puis, que du sexe on se lasse, pas assez on s’ennuie. C’est l équilibre qui est important.

Donc Mesdames, prenez soin de vous. Gardez pétillant les yeux de votre homme et faites-en sorte qu’il ne regarde que vous. Rendez le fou. Vous faire l’amour sera sa façon de vous dire qu’il vous aime. Et si vous trouvez qu’il a été un peu hard, dites vous qu’il vous aimera encore plus quand il repensera à ce qu’il vient de faire avec vous. Osez !

Messieurs, enveloppez-les, faites les fleurir avant de les cueillir et de les voir s’épanouir dans vos bras (ou dans votre lit :-p ) Une femme doit être relax, en confiance ( ou très excitée lol) pour être réceptive.

Alors, mariés, pacsés, en union libre, homos, hétéros, jeunes, moins jeunes, OUI le sexe est important dans le couple. Alors FAITES L’AMOUR, c’est bon pour le moral !

ET SURTOUT, PROTÉGEZ-VOUS !

Suivez moi sur les réseaux sociaux 🙂

facebook-icon-logo-vector   twitter-bird-icon-logo-vector-400x400   google+-logo   instagram   pinterest-retro-icon   tumblr-logo   rss_logo  Suivez-moi sur Hellocoton

*Note: le menu de navigation de ce blog se trouve en  haut à droite (le petit carré)

 

Publicités

2 réflexions sur “D’après vous, le sexe dans le couple c’est important ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s