« Pédé » n’est pas une insulte homophobe, selon un jugement du conseil des prud’hommes de Paris

Un scandale de plus !

 

Voici le texto envoyé par le supérieur hiérarchique d’un employé d’un salon de coiffure:

« Je ne le garde pas, je le préviens demain, on fera avec des itinérants en attendant, je ne le sens pas ce mec : c’est un PD, ils font tous des coups de pute. »

Seulement voilà, ce texto le concernait bien mais, vous l’aurez compris, ne lui était pas destiné ! Je n’ose même pas imaginer ce qu’à pu ressentir cette homme à ce moment là..

Alors autant vous dire que le mot indignée est bien faible au vu de mon ressenti ! Comme la plupart d’entre nous vous avez bien sûr entendu aux informations cette histoire d’une autre dimension, d’un autre monde. Histoire insensée, sur laquelle j’ai bien du mal à m’exprimer tellement elle parait irréelle.

Evidemment l’employé a saisi les prud’hommes et voilà ce qu’il en ressort….

« Entré dans le langage courant »

L’employeur affirme de son côté que le salarié manquait d’expérience et ne s’intégrait pas dans l’équipe du salon. Il soutient que le terme « PD », bien qu’inapproprié, « est entré dans le langage courant et qu’il n’a aucun sens péjoratif ou homophobe dans l’esprit de la manager », selon le jugement rendu par le conseil des prud’hommes le 16 décembre 2015. La société signale enfin que « cette affaire concerne le secteur de la coiffure, où la communauté homosexuelle est très représentée ».

Le conseil suit candidement cette argumentation, affirmant que le mot « PD » ne peut être jugé homophobe « car il est reconnu que les salons de coiffure emploient régulièrement des personnes homosexuelles […] sans que cela ne pose de problèmes ». Il écarte donc la discrimination, mais retient l’injure, et accorde 5 000 euros au titre du préjudice moral. C’est ce que met en avant Jacques-Frédéric Sauvage, président du conseil des prud’hommes de Paris, qui refuse par ailleurs de « commenter une décision de justice ».

On croit rêver !

pd

 

Mais quand tout le monde débat pour savoir s’il y discrimination, injure, propos homophobes ou tout ce que vous voulez, moi pendant ce temps je me dis qu’au delà de ça il y a bien pire que des mots. Il y a un jugement.

c’est un PD, ils font tous des coups de putes

Mais qui est-il donc cet employeur pour dire que les homosexuels vous font des mauvais coups  ? Puisque jouer sur les mots arrange bien notre justice pour faire des tours de passe-passe alors on pourrait dire qu’il y a amalgame. Parce qu’on est homosexuel, on est pas digne de confiance ?

C’est lamentable, c’est surtout triste 😦

*Retrouvez l’intégralité de cette actu ICI

Suivez moi sur les réseaux sociaux 🙂

facebook-icon-logo-vector   twitter-bird-icon-logo-vector-400x400   google+-logo   instagram   pinterest-retro-icon   tumblr-logo   rss_logo  Suivez-moi sur Hellocoton

*Note: le menu de navigation de ce blog se trouve en  haut à droite (le petit carré)

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s